One Health : quels freins et leviers pour décloisonner la santé humaine, animale et environnementale, pour viser « une seule santé » ?

Jusqu’à récemment, les politiques publiques ainsi que les stratégies des acteurs privés étaient décidées et mises en œuvre sans forcément évaluer et tenir compte de leur impact sur la santé. Or, la pandémie de COVID-19 nous a fait brutalement prendre conscience de la totale interdépendance des trois santés, humaine, animale et environnementale, et de l’absolue nécessité d’avoir une approche « une seule santé », à tous les niveaux et dans toutes les actions publiques.

Cette prise de conscience et cette volonté de développer une approche intégrée, systémique et unifiée de la santé s’inscrivent dans une réalité caractérisée par des mondes plutôt étanches, que ce soit dans les formations, la recherche, l’offre de soin, l’aménagement du territoire mais également l’économie. Aussi, il devient urgent pour tous les acteurs (établissements de santé, collectivités locales, entreprises, etc.) d’intégrer les enjeux liés au concept One Health dans les choix et la mise en œuvre de leurs décisions (politiques publiques ou stratégies privées).

One Health est un concept très puissant pour guider la transition indispensable entre un ancien et un nouveau modèle de soin, d’enseignement, de recherche, d’innovation, d’aménagement du territoire et de développement de la ville, de participation des citoyens, et tout simplement de société. Les nouveaux défis qui en découlent nous amènent à réinterroger nos façons d’élaborer nos politiques publiques, nos stratégies de recherche, nos modèles entrepreneuriaux, d’offre de soins, pour intégrer dans nos méthodes de décision les enjeux et impacts résultant d’une approche One Health.

Ce colloque propose des regards croisés et partages d’expertise et d’expérience autour de cette approche globale et innovante de la santé, qu’est One Health, principe qui « consiste en une approche intégrée et unificatrice qui vise à équilibrer et à optimiser durablement la santé des personnes, des animaux et des écosystèmes. Il reconnaît que la santé des humains, des animaux domestiques et sauvages, des plantes et de l’environnement en général (y compris des écosystèmes) est étroitement liée et interdépendante. L’approche mobilise de multiples secteurs, disciplines et communautés à différents niveaux de la société pour travailler ensemble à susciter le bien-être et à lutter contre les menaces pour la santé et les écosystèmes. Il s’agit également de répondre au besoin collectif en eau potable, en énergie propre, en air pur, et en aliments sûrs et nutritifs, de prendre des mesures contre le changement climatique et de contribuer au développement durable »1.

La pandémie COVID-19 a rendu plus prégnante encore l’importance de cette approche multidimensionnelle dont la mise en œuvre s’accompagne d’un changement de paradigme : la reconnaissance de l’interdépendance entre l’animal, l’humain et l’environnement. Cette acception globale de la santé nécessite de préciser ce que recouvre précisément le concept One Health en France et au Québec afin de me mieux appréhender les modalités de sa mise en œuvre de part et d’autre de l’Atlantique. L’approche est résolument pluridisciplinaire et ce colloque s’appuie sur des intervenants représentant cette pluridisciplinarité, des hospitaliers, des universitaires, des responsables politiques, des scientifiques, des dirigeants d’entreprises originaires des territoires de Lyon et Montréal.

C’est l’une des premières fois que des institutions compétentes et complémentaires dans leurs missions s’unissent pour organiser un colloque sur cette approche « One Health ». Au-delà de cet événement, l’enjeu pour nos institutions et nos territoires est de faire émerger une culture commune One Health au sein des acteurs composants nos écosystèmes respectifs. De ce fait, organiser ce colloque renforcera et accélèrera la structuration collective « One Health » sur chaque territoire, en s’inspirant mutuellement et en initiant des partenariats transatlantiques, au croisement des politiques publiques et de santé (compétences ville, métropoles, CHU…) et des enjeux auxquels sont confrontés les acteurs économiques.

Compte tenu de la qualité des échanges et des réflexions entre la France et le Québec dans le domaine de la santé et de l’innovation, de la richesse de l’écosystème lyonnais dans le domaine des sciences du vivant et de l’écosystème montréalais en matière d’innovation en santé, et de la volonté partagée des acteurs d’inscrire leur développement dans une approche globale de la santé, la thématique One Health constitue un sujet d’intérêt majeur dans le cadre des collaborations entre Lyon et Montréal.

Aussi, nous souhaitons que ce colloque soit le premier d’une longue série et qu’il contribue à renforcer au niveau national et international la visibilité des territoires lyonnais et montréalais dans ce domaine.

Nous avons identifié une série d’enjeux qui sont autant de défis à relever pour que One Health ne soit plus seulement un concept mais bien une vision partagée de la santé, qui guide nos stratégies de développement dans l’élaboration des politiques publiques comme dans la définition de stratégie d’entreprise :

  • Des enjeux liés à la définition de concept et à la diffusion d’une culture commune,
  • Des enjeux de structuration collective « One Health » sur chaque territoire,
  • Des enjeux sanitaires, sociaux et médico-sociaux,
  • Des enjeux environnementaux,
  • Des enjeux d’organisation et de gouvernance,
  • Des enjeux de formation initiale et continue et de sensibilisation des citoyens.

Pour aborder l’ensemble de ces enjeux, le colloque s’articulera en deux parties :

  • La première séquence permettra d’échanger autour du concept de « One Health », ses différentes composantes et ses acteurs. Les experts intervenants s’attacheront à définir collectivement le concept « One Health » et nous aligner sur une définition commune. Cette séquence permettra également d’entrer directement dans le vif du sujet en s’appuyant sur des cas pratiques de projets mis en œuvre par des équipes pluridisciplinaires, que ce soit en France ou au Québec, avec leurs réussites et leurs limites.
  • En extrapolant sur la première partie, la deuxième séquence sera centrée sur les défis à venir pour réussir à faire de « One Health » le nouveau principe directeur de nos stratégies publiques et privées. Parmi ces défis et leviers, nous évoquerons notamment la gouvernance (comment créer le plus efficacement de la transversalité entre des domaines et des acteurs traditionnellement éloignés ? comment passer à l’échelle au-delà d’expérimentations ciblées ?), grâce notamment aux interventions d’élus des collectivités lyonnaises et québécoises. Cette deuxième séquence abordera également l’émergence de nouveaux métiers (avec les questions de formation initiale et continue) et l’indispensable sensibilisation des citoyens, avec l’intervention d’experts universitaires lyonnais et québécois

Les modalités d’animation alterneront les présentations et les tables rondes, avec la priorité donnée aux échanges entre intervenants et avec le public (dans la salle voire à distance).

Programme

9:00 : Accueil café

10:00 : Ouverture du colloque et discours institutionnels :

  • Grégory DOUCET, Maire de la Ville de Lyon
  • Pascal BLANCHARD, Vice-président délégué à la Santé, aux personnes âgées et aux personnes en situation de handicap, Métropole de Lyon
  • Virginie VALENTIN, Directrice générale par intérim, Hospices civils de Lyon
  • Magda POPEANU, Vice-Présidente du comité exécutif, responsable de la performance organisationnelle, Ville de Montréal

10:30 : Session 1 – Quelle définition du concept « One Health » (Une Seule Santé) la plus acceptable à l’échelle d’un territoire, pour développer une approche intégrée, systémique et unifiée de la santé, partagée par toutes et tous ?  

Modératrice: Delphine MAUCORT-BOULCH, Vice-Présidente de la Commission Médicale d’Établissement, Hospices Civils de Lyon

Présentateurs :

  • Julie JODOIN, Directrice de service, Espace pour la vie, Ville de Montréal
  • Amandine GAUTIER, École Nationale des Services Vétérinaires – France Vétérinaire International VetAgro Sup

Table-ronde : Regards croisés entre acteurs publics et privés, pour une acceptation partagée du concept One Health et la mise en œuvre d’actions concrètes, au-delà de l’approche théorique.

Panelistes:

  • Julie JODOIN, Directrice d’Espace pour la vie, Ville de Montréal
  • Amandine GAUTIER, cheffe de projet, Institut One Health
  • Bruno ERHARD, Directeur Affaires Corporate, Boehringer Ingelheim Animal Health France

11:30 : Pause

12:00 : Session 2 – Comment innover dans nos façons de faire pour tendre vers une gouvernance « One Health » / Une seule Santé) légitime, agile et efficace, qui soit transversale et partagée par tous les acteurs publics et privés d’un territoire ?

Modératrice: Anne NGUYEN, Chief Health Data Officer, CHUM de Montréal 

Présentateurs québécois : 

  • Dr. Fabrice BRUNET, directeur, Quartier de l’Innovation en santé de Montréal (QIS) – à distance

Présentateurs lyonnais :

  • One Health, une opportunité pour repenser les politiques publiques, par Céline de LAURENS, vice-présidente adjointe à la Santé, prévention et santé environnementale, Ville de Lyon 
  • One Health par Pascal BLANCHARD, Vice-Président délégué à la Santé, aux personnes âgées et aux personnes en situation de handicap, Métropole de Lyon

Panelistes :

  • Céline de LAURENS, Vice-présidente adjointe à la Santé, Ville de Lyon 
  • Pascal BLANCHARD, Vice-Président délégué à la Santé, aux personnes âgées et aux personnes en situation de handicap, Métropole de Lyon
  • Florence AGOSTINO-ETCHETTO, directrice générale, Lyonbiopôle – hub VPH
  • Dr. Fabrice BRUNET, directeur, Quartier de l’Innovation en santé de Montréal (QIS) – à distance

13:15 : Cocktail déjeunatoire

14:00 : Session 3 One Health au travers d’exemples terrain : freins et clés de réussite pour son déploiement à grande échelle et sa pérennisation dans les stratégies publiques et privées.

Modérateur: Marc BONNEVILLE, Vice-Président Scientifique et affaires médicales, Institut Mérieux  

Présentation de 3 projets français : 

  • Projet DYASPEO par Jean-Yves MADEC, Directeur Scientifique Antibiorésistance, ANSES et coordinateur du Centre de Référence de l’Antibiorésistance, FAO
  • Projet d’évaluation de solutions automatisées de recherche de pathogènes dans les eaux usées par Franck CHATIGNY Directeur Marketing des pathogènes alimentaires, bioMérieux
  • Projet RESEDAAP par Vincent RAQUIN, Docteur en biologie, Maître de conférence, École Pratique des Hautes Études

Présentation de 2 projets québécois : 

  • Crise climatique, santé et CHUM carboneutre par Dr Stephan WILLIAMS, cogestionnaire médical carboneutralité/développement durable, CHUM – à distance
  • Décloisonner pour mieux traiter : l’antibiostewardship connecté depuis le laboratoire jus’qu’au clinicien par Mathieu RAAD, PDG, société SmartBiotics, Montréal – à distance

Table-ronde : Quels sont les freins et clés de réussite pour un déploiement à grande échelle et une pérennisation de l’approche One Health dans les stratégies publiques et privées ?

Panelistes:

  • Jean-Yves MADEC, Directeur Scientifique Antibiorésistance, ANSES et coordinateur du Centre de Référence de l’Antibiorésistance, FAO 
  • Franck CHATIGNY Directeur Marketing des pathogènes alimentaires, bioMérieux
  • Vincent RAQUIN, Docteur en biologie, Maître de conférences, École Pratique des Hautes Études
  • Dr Stephan WILLIAMS, cogestionnaire médical carboneutralité/ développement durable – à distance
  • Mathieu RAAD, PDG, société SmartBiotics, Montréal – à distance

15:30 : Pause

15:45 : Session 4 – Aucune (r)évolution sans repenser la formation initiale et continue : le défi des nouveaux métiers à l’aune du One Health

Modérateur : Erick LELOUCHE, expert One Health

Présentateurs lyonnais :  

  • Les besoins mondiaux en formations transdisciplinaires par David ATCHOARENA, Directeur, Académie Mondiale OMS 
  • Présentation de EUR MIE-One Health de Lyon par Dominique PONTIER

Présentateurs québécois : 

  • Dre Claudel PETRIN-DESROSIERS, responsable de santé planétaire, Département de médecine familiale et de médecine d’urgence, Université de Montréal  – à distance

Panelistes :

  • Pr Audrey NOSBAUM, dermatologue, chargée de mission “santé environnement”, Hospices Civils de Lyon – Université Lyon 1
  • Fabrice VAVRE, ShapeMed@Lyon, Université Lyon 1
  • Dre Claudel PETRIN-DESROSIERS, responsable de santé planétaire, Département de médecine familiale et de médecine d’urgence, Université de Montréal  
  • David ATCHOARENA, Directeur, Académie Mondiale de l’OMS

16:55 : Conclusion et synthèse des travaux de la journée

  • Benjamin ROCHE, Directeur de recherche à l’IRD, co-pilote du programme national PREZODE

Intervenants

Grégory DOUCET

Maire de la Ville de Lyon

Magda Popeanu

Vice-présidente du comité exécutif, responsable de la performance organisationnelle

Ville de Montréal

Julie Jodoin

Directrice, Service Espace pour la vie

Ville de Montréal

Bruno Erhard

Directeur Affaires Corporate

Boehringer Ingelheim Animal Health France

Anne Nguyen

Chief Health Data Officer

CHUM et CR-CHUM

Vincent Raquin

Maître de conférences

École Pratique des Hautes Études

Erick LELOUCHE

Expert One Health

Dominique Pontier

Chercheure

Université Lyon 1

Benjamin Roche

Directeur de recherche

IRD